2 Commentaires

France, arrachage de vignes OGM : le gouvernement condamne

Vignes OGM

french France, arrachage de vignes OGM : le gouvernement condamne – Reuters – Laure Bretton – Les ministres de l’Ecologie, de l’Agriculture et de la Recherche ont fermement condamné dimanche la destruction volontaire de pieds de vignes transgéniques dans un champ de Colmar (Haut-Rhin). Après s’être introduits dans le champ de l’Institut national de la recherche agronomique (Inra) à l’aube, une soixantaine de militants anti-OGM ont utilisé des pelles et des bêches pour déterrer les 70 pieds de vignes transgéniques. Dans un communiqué commun, Jean-Louis Borloo, Bruno Le Maire et Valérie Pécresse se disent « choqués de cet acte de dégradation scandaleux contre un essai exemplaire ». « Ces recherches menées dans la plus grande transparence ne représentaient aucun risque ni pour la sécurité sanitaire ni environnementale », assurent-ils. Cette expérimentation était destinée à recueillir des données scientifiques, entre autres, sur le virus du « court-noué » qui touche les pieds de vigne et pour lequel il n’existe à ce jour aucun traitement, rappellent les trois ministres dans leur texte. Sur France Info, le président de l’unité de Colmar de l’Inra, Jean Masson, a annoncé son intention de porter plainte. « On travaille pour le public, on travaille pour les enfants, on travaille pour les étudiants, pour la connaissance scientifique dans un établissement public », a-t-il expliqué. « Il n’y a aucune intention de commercialisation: c’est juste de la recherche pure, libre avec vos impôts, que ces malades viennent détruire. C’est sept ans de travail foutus en l’air », a-t-il ajouté. Les faucheurs, qui dénoncent les essais en plein champ de variétés génétiquement modifiées, sont à ses yeux des « débiles qui empêchent la connaissance d’avancer ».
France, uprooting vineyards GMO : government condemns – Reuters – Laure Bretton – Ministers of Ecology, Agriculture and Research Sunday strongly condemned the deliberate destruction of vines in a field of transgenic Colmar (Haut Rhine). After entering the field of the National Institute of Agronomic Research (INRA) at dawn, sixty anti-GM activists have used shovels and spades to dig the 70 transgenic grapevines. In a joint statement, Jean-Louis Borloo, Bruno Le Maire and Valerie Pecresse said they were « shocked by this outrageous act of degradation against a test copy. « The research conducted in the greater transparency does not represent any risk to health or environmental safety, » they said. This experiment was designed to collect scientific data, among others, the virus « -leaf » that affects grapevines and for which there is currently no treatment, recall the three ministers in their text. France Info, the president of the unit of INRA Colmar, John Martinez, has announced its intention to complain. « We work for the public, we work for children, we work for students to scientific knowledge in a public institution, » he said. « There is no intention of marketing: it’s just pure research, free with your taxes, that these patients come to destroy. It’s seven years of fucking up » he added. The reapers, who denounced the field trials of genetically modified, in its view of « feeble that prevent knowledge forward ».
german Frankreich, Entwurzelung Weinbergen GVO : Regierung verurteilt – Reuters – Laure Bretton – Minister für Ökologie, Landwirtschaft und Forschung Sonntag verurteilt nachdrücklich die vorsätzliche Zerstörung von Reben in einem Feld von transgenen Colmar (Haut Rhein). Nach der Eingabe des Feldes des Nationalen Instituts für Agrarforschung (INRA) in der Morgendämmerung, haben sechzig Anti-GM-Aktivisten Schaufeln und Spaten zu graben verwendet der 70 transgenen Reben. In einer gemeinsamen Erklärung, Jean-Louis Borloo, sagte Bruno Le Maire und Valerie Pécresse sie seien « schockiert über diese ungeheuerliche Akt der Erniedrigung gegen einen Test zu kopieren. » Die Forschung in der größeren Transparenz geführt stellt keine Gefahr für Gesundheit und Umweltsicherheit «, sagten sie. Dieses Experiment wurde entwickelt, um wissenschaftliche Daten zu sammeln, unter anderem, den Virus »-Blatt « , dass Reben beeinflusst und für die es bisher keine Behandlung, erinnern an die drei Minister in ihrem Text. France Info, der Präsident des Einheit der INRA Colmar, John Martinez, hat ihre Absicht angekündigt, sich zu beschweren. « Wir arbeiten für die Öffentlichkeit, arbeiten wir für die Kinder, die wir für Studierende, wissenschaftliche Erkenntnisse der Arbeit in einer öffentlichen Einrichtung », sagte er. « Es gibt keine Absicht der Vermarktung : Es ist nur der Grundlagenforschung, mit Ihren Steuern befreit, dass diese Patienten kommen zu zerstören. Es ist sieben Jahre fucking up », fügte er hinzu. Die Schnitter, der Freilandversuche mit gentechnisch veränderten angeprangert, in ihrer Auffassung von « schwachen verhindern, dass das Wissen weiter ».
spanish Francia, desarraigo OMG viñedos : Gobierno condena – Reuters – Laure Bretton – Los ministros de Ecología, Agricultura y el domingo de Investigación condenó enérgicamente la destrucción deliberada de la vid en un campo de transgénicos Colmar (Haut-Rhin). Después de entrar en el ámbito del Instituto Nacional de Investigación Agronómica (INRA) en la madrugada, sesenta activistas anti-transgénicos han usado palas y palas para cavar las viñas 70 transgénicos. En una declaración conjunta, Jean-Louis Borloo, Bruno Le Maire y Valerie Pécresse dijeron que estaban « conmocionados por este acto atroz en contra de la degradación de una copia de prueba. » La investigación realizada en la mayor transparencia no representan ningún riesgo para la salud o la seguridad ambiental , « dijeron. Este experimento fue diseñado para recoger datos científicos, entre otros, el virus » de hojas « que afecta a la vid y para el cual no existe actualmente ningún tratamiento, recuerdan los tres ministros en su texto. France Info, el presidente de la unidad del INRA de Colmar, Juan Martínez, ha anunciado su intención de quejarse. « Trabajamos para el público, que trabajamos para los niños, trabajamos para que los estudiantes los conocimientos científicos en una institución pública », dijo. « No hay intención de comercialización : es sólo la investigación pura, gratis con sus impuestos, que estos pacientes vienen a destruir. Es de siete años de jodido », añadió. Los segadores, quien denunció las pruebas de campo de cultivos modificados genéticamente, en su opinión de « débil conocimiento que impiden avanzar ».
Publicités

2 commentaires sur “France, arrachage de vignes OGM : le gouvernement condamne

  1. « Quand le dernier arbre sera abattu, la dernière rivière empoisonnée, le dernier poisson capturé, alors seulement vous vous apercevrez que l’argent ne se mange pas. », Prophétie d’un Indien Cree.

  2. « c’est juste de la recherche pure, libre avec vos impôts ». Puisque ce sont mes impôts qui financent ces champs, je dois avoir un droit de regard dessus. La nation, la société c’est nous. L’argent public est notre et donc son utilisation devrait se faire seulement avec notre approbation.
    Une très grande majorité de la population est contre ce type d’expérimentation et pourtant elle se fait avec leurs deniers. C’est du vol, du détournement d’utilisation de notre argent ! Il faut exiger un référendum pour que nous nous prononcions. On nous prend pour des débiles en prétextant que « eux » savent que c’est nécessaire et que ce sera bon pour nous et nos enfants.
    Arrêtons de jouer aux apprentis sorciers, la nature est plus forte et reprendra le dessus un jour, à moins que nous ne l’ayons totalement détruite avant. Il vaudrait mieux cherche le positif. Au lieu de chercher à combattre un problème, étudions plutôt les facteurs qui font que certains plants n’ont rien. Il est dit que 60% du vignoble subit les dévastations de ce ver. Mais 60% veut dire 40% également. Donc étudions pourquoi ces 40% sont épargnés et nous découvrirons en quoi la nature est la plus forte sur ce point.
    Pourquoi condamner ces arracheurs de plants ?
    En France, il existe une loi qui permet de condamner des destructeurs de biens. Il existe aussi une loi qui donne le principe de précaution et une autre qui dit que chaque citoyen doit tout mettre en œuvre pour dénoncer tout manquement à la loi. Ces militants ne font que réparer une transgression à la loi du principe de précaution. On ne peut que leur reprocher de se faire justice eux-même, mais que faire d’autre quand le gouvernement est complice ?
    Si nous n’avions pas tant développé la culture intensive, nous n’en serions pas là. Il faut développer la permaculture ! Écoutons la nature et revenons à une exploitation plus saine de la terre, le Bio n’est rien d’autre que le bon sens naturel (bio = vie)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :