Poster un commentaire

Japon, actualites, centrale nucleaire de Fukushima, pollution, mercredi 13 avril, rejets radioactifs et impact « pas comparables » a Tchernobyl, selon l’IRSN

Radioactivité

french Japon, actualités, centrale nucléaire de Fukushima, pollution, mercredi 13 avril, rejets radioactifs et impact « pas comparables » à Tchernobyl, selon l’IRSN – AFP – Les rejets radioactifs de la centrale nucléaire de Fukushima et leur impact sont « significatifs » mais « pas comparables » à la catastrophe survenue à Tchernobyl en 1986, a souligné mardi l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire français (IRSN). « A l’heure où nous parlons (…) Fukushima n’est pas et ne sera pas Tchernobyl même s’il s’agit d’un accident très grave », a assuré Patrick Gourmelon, directeur de la radioprotection à l’IRSN, lors d’un point de presse. Les autorités japonaises ont suscité la surprise en décidant de relever le niveau de l’accident de 5 à 7, le plus élevé sur l’échelle internationale des événements nucléaires et radiologiques (INES). Seul l’accident survenu voici 25 ans à Tchernobyl avait jusqu’à présent atteint un tel niveau de gravité. « Les rejets n’ont pas changé, c’est uniquement une réévaluation de l’accident » au vu de « la classification mécanique » utilisée par l’échelle INES, a expliqué Thierry Charles, directeur de la sûreté à l’IRSN. Selon les experts français, la centrale japonaise a émis l’essentiel de ses rejets au plus fort de l’accident, entre le 12 et le 21 mars. Autre « différence fondamentale », Fukushima n’a émis qu’un dixième des rejets de la centrale ukrainienne si l’on ne prend en compte que les produits volatils (iodes et césiums), relève M. Gourmelon. Enfin, l’échelle géographique de la contamination au Japon « n’a strictement rien à voir » avec celle de Tchernobyl, qui a quasiment touché tous les pays d’Europe… Lire la suite de l’article sur romandie.com

Japan, news, nuclear power plant in Fukushima, pollution, Wednesday, April 13, radioactive waste and impact « not comparable » to Chernobyl, according IRSN – AFP – Radioactive discharges from nuclear power plant in Fukushima and their impact is « significant » but « not comparable » to the disaster at Chernobyl in 1986, said Tuesday the Institute for Radiological Protection and Nuclear Safety French (SNRIs). « At a time when we talk (…) Fukushima is not and will not even if Chernobyl is a very serious accident », assured Patrick Gourmelon, director of radiation protection at the IRSN, during a press briefing. The Japanese authorities have created a stir by deciding to raise the level of accident 5 to 7, highest on the scale of international nuclear and radiological events (INES). Only the accident at Chernobyl 25 years ago had yet to reach such a level of seriousness. « The releases have not changed, it is only a reassessment of the accident » given » classification elements « used by the INES scale », said Thierry Charles, director of security at the IRSN. According to French experts, the Japanese central issued most of its releases during the height of the accident, between 12 and 21 March. Other « fundamental difference » Fukushima has issued a tenth release of the Ukrainian Central if we take into account the volatile products (iodine and cesium), is Mr. Gourmelon. Finally, the geographic scale of the contamination in Japan « has absolutely nothing to do » with that of Chernobyl, which affected almost every country in Europe… Read the article on romandie.com

german Japan, Nachrichten, Kernkraftwerk in Fukushima, Umweltverschmutzung, mittwoch, 13. April, radioaktive Abfälle und die Auswirkungen « nicht vergleichbar », Tschernobyl, nach IRSN – AFP – Radioaktive Ableitungen aus Kernkraftwerken in Fukushima und ihre Auswirkungen « signifikant », sondern  » nicht vergleichbar « , um die Katastrophe in Tschernobyl im Jahr 1986, sagte am Dienstag, dem Institut für Strahlenschutz und nukleare Sicherheit Französisch (SNRI). « In einer Zeit, wenn wir sprechen (…) Fukushima ist nicht und wird auch nicht, wenn Tschernobyl einen sehr schweren Unfall ist », versicherte Patrick Gourmelon, Leiter des Strahlenschutzes in der IRSN, während einer Pressekonferenz. Die japanischen Behörden haben einen von der Entscheidung auf die Ebene der Unfall von 5 bis 7 zu erhöhen, höchste auf der Skala des internationalen nuklearen und radiologischen Ereignissen (INES) rühren. Nur der Unfall in Tschernobyl vor 25 Jahren hatte noch einen solchen Grad der Schwere erreicht. « Die Ausgaben haben sich nicht geändert, es ist nur eine Neubewertung der Unfall » gegeben « Einstufung Elemente » von der INES-Skala « verwendet, sagte Thierry Charles, Direktor der Sicherheit an den IRSN. Zufolge Französisch-Experten, die japanische Zentralbank die meisten ausgegeben seine Releases auf dem Höhepunkt des Unfalls, zwischen 12 und 21 März. Sonstige « fundamentalen Unterschied » Fukushima hat eine zehnte Veröffentlichung der ukrainischen Zentralbank erteilt werden, wenn wir berücksichtigen die flüchtigen Produkte (Jod und Cäsium), ist Herr Gourmelon. Schließlich die geografische Ausdehnung der Kontamination in Japan « hat absolut nichts zu tun » mit der Tschernobyl, die fast jedes Land in Europa … Lesen Sie den Artikel auf romandie.com

spanish Japón, noticias, planta de energía nuclear en Fukushima, la contaminación, el miércoles, 13 de abril de residuos radiactivos y el impacto « no es comparable » a Chernóbil, según IRSN – AFP – Evacuación de residuos radiactivos de la planta de energía nuclear en Fukushima y su impacto es « significativo » pero  » no es comparable « al desastre de Chernobyl en 1986, dijo el martes el Instituto de Protección Radiológica y Seguridad Nuclear francés (IRSN). « En un momento en que hablamos (…) Fukushima no es y ni siquiera si Chernobyl es un accidente muy grave », aseguró Patrick Gourmelon, director de protección radiológica en el IRSN, durante una conferencia de prensa. Las autoridades japonesas han creado un gran revuelo con la decisión de elevar el nivel de accidentes 5-7 más alto, en la escala internacional de sucesos nucleares y radiológicas (INES). Sólo el accidente de Chernóbil hace 25 años todavía tenía que llegar a tal nivel de gravedad. « Los lanzamientos no han cambiado, es sólo una reevaluación del accidente » dado « los elementos de clasificación » utilizado por la « escala INES, dijo Thierry Charles, director de seguridad en el IRSN. De acuerdo con expertos franceses, los japoneses central emitió la mayoría de sus emisiones durante el apogeo del accidente, entre 12 y 21 de marzo. Otros « diferencia fundamental » Fukushima ha emitido un comunicado de la décima parte de la Ucrania central si se tiene en cuenta los productos volátiles (yodo y cesio), es el Sr. Gourmelon. Por último , la escala geográfica de la contaminación en el Japón « no tiene absolutamente nada que ver » con el de Chernobyl, que afectó a casi todos los países de Europa … Leer el artículo en romandie.com
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :