1 commentaire

Santé, France, médicament, médiator, hormone de croissance, médecine non conventionnelle, où sont les charlatans ?

Médiator

french Santé, France, médicaments, médiator, hormone de croissance, médecine non conventionnelle, où sont les charlatans ? – Christian Blanc – L’émission Enquête Santé « Gare aux Gourous » diffusée le mercredi 3 mai sur France 5 portant sur les médecines non conventionnelles, et le récent procès des hormones de croissance nous amènent à nous poser quelques questions, certes iconoclastes mais non dénuées d’intérêt.

Dans cette émission et surtout dans le débat qui a suivi nous avons vu un panel de scientifiques bien pensants face à un kinésithérapeute qui, en complémentarité, a appris les gestes des rebouteux et s’en sert avec succès. Il ose admettre que, même s’il ne peut l’expliquer scientifiquement, certains magnétiseurs ont des résultats probants et font du bien aux malades. Les scientifiques traitent cette médecine de charlatanisme dangereux et dans le meilleur des cas d’empirique, mais la science (hormis les mathématiques) n’est-elle pas empirique au sens premier du terme ? Donc basée sur l’expérience et le constat d’une accumulation d’observation.

Quant au charlatanisme, il convient de rappeler que c’est une imposture qui, grâce à des falsifications, gagne la confiance pour obtenir des avantages. Sans nier les progrès de la médecine pourquoi n’a-t-on pas parlé du charlatanisme de certains laboratoires qui truquent et falsifient afin d’engranger des profits ? Dans l’affaire du Médiator nous apprenons de la bouche d’anciens ministres de droite et de gauche que l’on ne pouvait ni supprimer ni dé-rembourser ce médicament sans mettre en danger le fabricant. Bien sûr ils affirment que s’ils avaient connu le danger tout aurait été fait. En fait, sans rire, ces élites nous annoncent qu’il ne faut pas pénaliser un charlatan qui vend un produit que l’on sait, depuis 20 ans, au mieux inefficace sinon soupçonné dangereux. Est-ce parce que nous sommes dans la médecine admise par les convenances sociales ? Que, selon la définition du mot « conventionnel » il est convenu de respecter les clauses d’un accord ? Accord de qui ? Certainement pas de la population qui s’en remet à la « science infaillible » de ces Gourous, loin de savoir le lobbying incessant qu’ils mènent sans scrupules ni les accords secrets avec nos élites sous prétexte d’humanisme. Lorsqu’une personne décide, en conscience, de choisir une autre médecine et décède c’est de la faute aux charlatans mais lorsqu’un patient décède ou développe une maladie suite aux traitements de la médecine admise : pas de chance, c’est de la faute à personne ! Ou bien comme dans l’affaire du sang contaminé : responsables mais pas coupables !

De qui se moque t-on ?

Bien sûr qu’il faut lutter contre les dérives sectaires mais ne trouve t-on pas ces mêmes dérives chez certains « Diafoirus » ? Dans certains cas la frontière avec les médecins de Moliere abrités derrière le voile de leur science n’est pas bien loin !

A en croire ces spécialistes, nous vivons dans un monde merveilleux où tout les marchands, fabricants et élites ne sont animés que par un souci d’humanisme, et qui, bien loin des préoccupations d’argent et de pouvoir, n’œuvrent que pour notre bien-être abrités derrière la science officielle :
– Pas de danger du nucléaire : des scientifiques et politiques le disent !
– Pas de danger des OGM : Monsanto et des scientifiques l’affirment et en plus c’est uniquement pour le bien de la planète.
– La liste pourrait être longue…

Heureusement tous les hommes de science n’adhèrent pas à ces vues, quant aux autres, si nous savons que l’exercice du pouvoir économique, scientifique et politique n’est certes pas toujours facile, de grâce un peu d’humilité et d’honnêteté seraient de mise. Appelons un chat un chat et il vaut mieux savoir qui est en face de nous. Il y a quelques années, la publicité de la Société Générale avait au moins le mérite d’être claire : « Votre argent nous intéresse ! »

Nous ne pouvons que conseiller de méditer cette phrase d’Henri Laborit : « Il est plus facile de professer un humanisme de bon aloi, que de rendre service à son voisin ».

Publicités

Un commentaire sur “Santé, France, médicament, médiator, hormone de croissance, médecine non conventionnelle, où sont les charlatans ?

  1. Merci pour cet article, il révèle un réel problème d’honnêteté dans notre société.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :